Jeudi 26
Systématique moléculaire

› 14:30 - 15:10 (40min)
Histoire et impact d'une région mitochondriale dupliquée chez les Procellariiformes
Lucas Torres  1, 2, *@  , Andreanna Welch  3@  , Vincent Bretagnolle  1, 4@  , Eric Pante  2@  
1 : Centre d'Études Biologiques de Chizé  (CEBC)  -  Site web
CNRS : UMR7372, Université de La Rochelle
CNRS UMR 7372 - 79360 VILLIERS-EN-BOIS -  France
2 : UMR 7266 LIENSs  (LIENSs)  -  Site web
CNRS : UMR7266, Université de La Rochelle
2 rue Olympe de Gouges -  France
3 : Department of Biosciences  -  Site web
South Road, Durham, DH1 3LE, UK -  Royaume-Uni
4 : LTER “Zone Atelier Plaine & Val de Sèvre”, Centre d'Etudes Biologiques de Chizé, CNRS  -  Site web
CNRS : UMR7372
Villiers-en-Bois F-79360, France -  France
* : Auteur correspondant

De nos jours la génétique est l'outil le plus utilisé en biologie évolutive que ce soit pour estimer des diversités, pour reconstruire des histoires évolutives ou pour étudier la structure et la dynamique de populations. Parmi la variété de marqueurs existants, les marqueurs mitochondriaux sont les plus utilisés, du fait de leur taux d'évolution souvent plus rapide que les marqueurs nucléaires et de leur faible probabilité de recombinaison.

Les Procellariiformes sont un ordre d'oiseau marin particulièrement intéressants et étudiés du point de vue génétique. Leurs grandes capacités de dispersion et grande diversités de morphologies et d'histoires de vie rend complexe l'étude de leurs histoires évolutives et leur systématique. De ce fait, de nombreuses études génétiques leurs sont consacrées, notamment en utilisant des marqueurs mitochondriaux.

Cependant, l'étude de marqueurs mitochondriaux chez les Procellariiformes doit faire face à une difficulté, relativement peu documentée et non-systématiquement prise en compte dans les études. Il a été montré que le génome mitochondrial de certaines espèces d'Albatros (classiquement positionnés comme groupe-frère de tous les autres Procellariiformes) contient deux exemplaires du gène ND6, de la région de contrôle et d'une partie du gène Cytochrome-b. Or Cytochrome-b et la région de contrôle sont deux marqueurs souvent utilisés dans les études phylogénétiques chez les Procellariiformes. Si les deux copies de ces marqueurs sont différentes l'une de l'autre chez un même individu, un séquençage aléatoire d'une des copies chez plusieurs individus peut fournir des résultats erronés, ce qui pourrait fausser, ou du moins complexifier, la systématique de ces oiseaux marins. De plus ND6 et Cytochrome-b sont deux gènes impliqués dans la respiration cellulaire, leur duplication pourrait être liée au métabolisme rapide des Procellariiformes et donc à leurs grandes capacités de dispersion.

En utilisant la récente technologie MINIon ONT, qui permet de séquencer de longues lectures (jusqu'à 45 000 paires de bases), nous avons reconstitué un génome mitochondrial complet de Puffin. Nous avons ainsi montré que ce génome contient une région dupliquée différente de celle présente chez les Albatros. Cette première constatation nous permet de théoriser une évolution complexe de cette région dupliquée chez les Procellariiformes. En se servant de ce génome comme référence, nous nous proposons de reconstruire l'histoire évolutive de la région dupliquée, grâce à des lectures NGS disponibles chez près de 200 espèces de Procellariiformes, mais aussi d'étudier comment cette région dupliquée a pu impacter les études antérieures et potentiellement complexifier la systématique des Procellariiformes. Enfin ce génome de référence nous permettra de designer des amorces copies-spécifiques pour chacun des marqueurs dupliqués afin de faciliter les travaux ultérieurs sur la génétique des Procellariiformes.


Personnes connectées : 1