Jeudi 26
Paléontologie et Anatomie Comparée

› 10:20 - 11:00 (40min)
La Reconstruction Paléoenvironnementale et la Systématique : Le Cas des Phytolithes dans les Basses-Terres Tropicales Maya du Petén (Guatemala).
Marc Testé  1, *@  , Aline Garnier  2@  , Enecon Oxlaj  3@  
1 : Laboratoire de géographie physique  (LGP)  -  Site web
CNRS : UMR8591, Université Paris I - Panthéon-Sorbonne, Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne (UPEC)
bat. Y 1 Place Aristide Briand 92195 MEUDON CEDEX -  France
2 : Laboratoire de géographie physique  (LGP)  -  Site web
CNRS : UMR8591, Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne (UPEC)
bat. Y 1 Place Aristide Briand 92195 MEUDON CEDEX -  France
3 : Sociedad Civil Organización Manejo y Conservacion (OMYC)
Uaxactun, Petén -  Guatemala
* : Auteur correspondant

Les Phytolithes sont des particules de silice biogénique formées dans les tissus végétaux et conservées après la décomposition de la plante. Connus depuis 1832 et l'envoi par Darwin à Ehrenberg de poussières filtrées par les voiles du HMS Beagle, ils ne sont utilisés comme marqueurs paléoenvironnementaux que depuis les années 1970. Toujours peu utilisés par rapport aux pollens ou aux charbons sur ces problématiques, ils se révèlent pourtant être des outils précieux en zone tropicale humide. Le Cas du territoire de Naachtun, cité Maya de la période Classique (150CE – 950Ce) dans la forêt tropicale du Petén (Guatemala), en est un exemple. Nous avons construit un référentiel actuel des assemblages de phytolithes en lien avec les communautés végétales présentes sur le territoire de Naachtun. Cette étude nous a permis de montrer que, s'il est rarement possible de trouver les espèces productrices de phytolithes, nous pouvons en revanche réaliser une caractérisation des environnements sur la base des phytolithes. Le développement de ce référentiel nous permet d'interpréter écologiquement les assemblages fossiles de phytolithes dans les enregistrements sédimentaires de la cité de Naachtun.


Personnes connectées : 1